La souscription à un contrat d’assurance est obligatoire avant de lancer les activités de votre entreprise. Il est tout à fait possible de contracter plusieurs contrats avec les garanties que vous souhaitez. Il suffit de connaître les assurances obligatoires afin de vous éviter des problèmes à l’avenir. Vous pourrez alors travailler en toute tranquillité.

Une assurance entreprise est-elle obligatoire ?

Il est important d’assurer votre entreprise même si cela n’est pas obligatoire dans certains cas. Notez que la loi vous impose une assurance professionnelle. Ce qui fait que vous devrez assurer votre entreprise pour vous protéger en cas de litige à l’avenir. Cette souscription peut aussi s’avérer indispensable si vous vous référez aux textes qui régissent votre activité professionnelle. De ce fait, il vous est conseillé de vous informer sur les obligations d’assurance pouvant être liées aux activités de votre entreprise.

Il se peut que l’obligation d’assurance ne s’applique pas à votre secteur d’activité. Il vous est en outre fortement conseillé de souscrire à certaines clauses pour éviter les problèmes à l’avenir. En effet, certains évènements peuvent se manifester sans que vous soyez préparé. Vous pourrez par exemple causer des dommages matériels chez l’un de vos clients.

Quelle profession nécessite une assurance entreprise ?

La loi exige la souscription à des contrats d’assurance si vous intervenez dans les secteurs suivants :

  • La santé : vous devrez au moins souscrire à une assurance responsabilité civile médicale si vous exercez dans ce domaine. La législation vous oblige à passer cette étape pour assurer la protection de vos clients. Il ne faut pas oublier que les différentes activités que vous exercez peuvent contenir certains risques.
  • Le droit : l’assurance professionnelle concerne par exemple les avocats ainsi que les huissiers et les notaires. Vous devrez en effet signer certains contrats d’assurance pour éviter des problèmes avec la justice en cas de conflits. Cela concerne par exemple le mécontentement d’un client envers son avocat sur certains points.
  • Le BTP : vous devrez proposer une assurance liée aux travaux avant de lancer vos activités. Vous éviterez de cette manière de vous retrouver dans une galère en cas de conflits avec l’un de vos clients.

Les principales garanties avec une assurance entreprise

Un certain nombre de garanties peuvent être prises en compte dans votre contrat d’assurance entreprise. Cela concerne par exemple la protection des biens de la société comme les bâtiments et les matériels. À cela s’ajoutent les outils de production, mais aussi les systèmes informatiques. Même le parc automobile de votre entreprise doit être pris en compte.

Il ne faut pas non plus négliger l’assurance de l’activité de votre société. Notez que des dommages peuvent être provoqués dans le cadre de l’exercice de vos activités professionnelles. Ce genre de situation peut par exemple engager la responsabilité civile de votre société.

Il reste enfin la garantie des personnes pour ne citer que la protection sociale et la retraite des salariés. Il ne faut pas oublier les déplacements professionnels, mais aussi la prévoyance des travailleurs.

Comment souscrire à une assurance entreprise ?

Il faut faire attention à ne pas vous précipiter dans vos choix de contrats d’assurance pour votre entreprise. Il vaut mieux faire jouer la concurrence avant de prendre une décision. Cela implique que vous allez comparer les différentes offres que vous recevrez auprès de plusieurs compagnies.

Vous devrez alors avoir des détails sur les couvertures qui vous seront proposées. Il ne faut pas hésiter à poser les questions qui vous gênent et qui vous font douter. Notez que vous pouvez passer par un intermédiaire pour faciliter votre choix d’assureur et de garanties.

Vous avez aussi la possibilité de contacter directement la compagnie d’assurance qui vous convient. Cela permet de gagner du temps tout en vous informant directement sur les options de couverture que vous voulez. Évitez en tout cas de vous précipiter sur le coût de votre contrat d’assurance.